Infos…Infos…Infos…Infos…Infos…

Les grands Rendez-vous

L’Assemblée Générale ordinaire du CPJA réservée à ses seuls membres à jour de leur cotisation, aura lieu le samedi 6 avril 2019. L’assemblée se déroulera au château de la Barge chez Monsieur et Madame de Montmorin, membres du CPJA, à Courpière dans le Puy-de- Dôme. Elle sera notamment suivie d’une conférence de Anne Muller « le jardin dans l’art » et de la visite commentée des jardins par Madame de Montmorin.

La quinzième édition des Rendez-vous aux jardins aura lieu les 7, 8 et 9 juin 2019 et sera placée sous le thème des  » animaux au jardin ». Partout en France, plus de deux mille trois cents jardins accueilleront le public et proposeront des animations spécifiques : visites guidées, expositions, démonstrations de savoir-faire, jeux/concours, projections, ouvertures jusqu’au crépuscule. Vous trouverez sur le site des Rendez-vous aux jardins une carte interactive, département par département. http://rendezvousauxjardins.culturecommunication.gouv.fr/

« Vouloir apprendre ailleurs… » Le voyage d’étude annuel du CPJA aura lieu du lundi 17 au jeudi 20 juin. La « cuvée » 2019 aura lieu en Dordogne et en Gironde.

 

Le saviez-vous ?

Cultiver vos herbes à partir d’un bout de crayon ? Avec Sprout, c’est possible ! Ce crayon fabriqué en bois de cèdre est surmonté d’une petite capsule biodégradable qui renferme des graines de plantes. Après les nombreuses tailles de la mine, lorsque le crayon atteint la taille limite pour continuer à écrire, il suffit de le planter dans la terre pour faire germer les graines. Onze choix de graines sont disponibles. https://sproutworld.com/

Le séquençage du génome du blé, un exploit initié par l’INRA. En 2003, Michel Bernard, chercheur à l’INRA de Clermont, se lance le défi d’établir la première séquence de référence du génome du blé. En août 2018, la découverte paraît dans la prestigieuse revue Science et secoue la communauté scientifique internationale. Quinze ans et un budget de soixante-quinze millions d’euros auront été nécessaires aux deux cents chercheurs issus de soixante-treize instituts de recherche du monde entier pour réaliser une prouesse que d’aucuns jugeaient, au départ, tout simplement impossible. Il faut savoir que le génome du blé est un puzzle de trente-deux milliards de pièces, dont 85 % des pièces se ressemblent. Le travail est effectivement titanesque, d’où la création d’un consortium international en 2005. Dix ans plus tard, une start-up israélienne met au point un algorithme qui permet d’accélérer considérablement la recherche et de faire gagner trois à quatre ans aux scientifiques qui travaillent sur le projet;

Aujourd’hui, cette découverte est en passe de révolutionner l’agriculture mondiale. 30 % des êtres humains dépendent directement de cette céréale. Grâce au séquençage, les scientifiques espèrent « accélérer l’amélioration génétique du blé en identifiant des gènes de résistante aux maladies ou à certains insectes ravageurs, par exemple ». Autrement dit, il pourrait être un formidable atout dans la lutte contre la faim dans le monde.

À Nanterre, le premier potager urbain intérieur de France. Locale et peu polluante, l’agriculture urbaine intérieure permet de compléter l’offre de l’agriculture traditionnelle. L’entrepôt Métro de Nanterre a ainsi inauguré le premier potager urbain «Indoor» de France. Entre l’accueil et les caisses s’étendent quatre-vingt mètres carrés d’herbes et de plantes aromatiques sous-verre, cultivées en hydroponie. Parmi elles, ciboulette, aneth, basilique thaïe, menthe et cresson. Cette technique d’agriculture dite « hors-sol », consiste à faire pousser des plantes en remplaçant la terre par un substrat neutre comme de la fibre de coco. Le tout est ensuite plongé dans de l’eau qui contient des sels minéraux et nutriments nécessaires à la croissance des organismes végétaux et par un système faisant circuler l’eau entre les sept étages du potager. Les dix-huit mini-plates-formes sont aérées et éclairées par des LEDS qui reproduisent le spectre lumineux du soleil et donnent aux herbes la lumière dont elles ont besoin pour vivre. Le tout est contrôlé en permanence depuis un téléphone portable.

Le 4 avril 2019, l’association A.R.B.R.E.S a sorti un film « Les arbres remarquables de France, un patrimoine à protéger » un film de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval et Caroline Breton, avec la participation de Alain Baraton et Delphine Batho, entre autres. Ce film peut être diffusé dans des salles publiques sur demande : Caroline Breton, chez Muséo, 06 20 91 56 99. caroline@agence-museo.com. www.arbres.org

le 5 avril 2019 a eu lieu à l’Assemblée Nationale un colloque organisé par l’association A.R.B.R.E.S dont le thème était « la préservation des arbres remarquables », avec Delphine Batho et Georges Feterman. À cette occasion a été adoptée une « déclaration des droits de l’arbre ».

Une carte interactive des arbres remarquables de France. Les arbres exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou encore leur légende sont appelés Arbres Remarquables. Ces ligneux représentent un patrimoine naturel et culturel qui doit être préservé. http://www.arbres.org/arbres_remarquables.html#ancre01

Le prochain numéro de la revue « L’Art des Jardins » paraîtra avec le printemps. Marianne Lavillonnière et Philippe Loison fêteront alors le dixième anniversaire de cette superbe revue dédiée aux jardins.

Sauver les buis ! Le programme SaveBuxus se poursuit jusqu’en 2020 et propose de tester, à partir de 2019, un certain nombre de taxons afin d’évaluer leurs usages et conditions d’utilisations. Une enquête à destination des propriétaires et gestionnaires de jardins est en ligne. Elle dure de vingt à soixante minutes selon les détails que l’on souhaite donner. Elle est disponible ici : http//enquetes.plantes-et-cite.fr/limesurvey/index.php/677736 ?lang=fr
Le programme SaveBuxus a terminé sa première phase fin 2017, la synthèse des résultats et un livret synthétique résumant les quatre années du programme sont consultables sur : www.plante-et-cite.fr/ressource/fiche/504

En novembre 2018, quinze jardins de la paix ont été inaugurés en Hauts-de-France.
Créations paysagères contemporaines, ils ont été réalisés par des architectes, paysagistes et plasticiens des pays belligérants meurtris par la grande guerre et implantés à proximité des hauts lieux du souvenir. Ces jardins dont le projet a été coordonné par la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale et l’association Arts et Jardins Hauts de France sont les suivants : jardin australien à Fromelles (Nord, réalisation 2019) – jardin néo- zélandais, portugais et belge au Quesnoy (Nord, réalisation 2018) – jardin canadien à Vimy (Pas-de-Calais, réalisation 2018) – jardin français à Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais, réalisation 2018) – jardin tchèque et slovaque à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais, réalisation 2018-2019) – jardin écossais à Arras (Pas-de-Calais, réalisation 2018) – jardin anglais et gallois à Thiepval (Somme, réalisation 2018) – jardin irlandais à Péronne (Somme, réalisation 2018) – jardin allemand, italien et marocain à Craonne (Aisne, réalisation 2018) – jardin franco-allemand à la Clairière de l’Armistice (Oise, réalisation 2018) – jardin français à Passchendaele (Belgique, réalisation 2018-2019). Certains de ces jardins ont été inaugurés en novembre 2018, les suivants le seront au cours de l’année 2019. Plus d’infos sur le site : http://centenaire.org/fr/autour-de-la-grande-guerre/jardins-de-la-paix-appel-candidatures www.artetjardins-hdf.com/directory-project/jardins-de-la-paix

Au château de Bénouville (Calvados), l’Institut Européen des Jardins et Paysages s’emploie à identifier et numériser les connaissances et les travaux des diverses institutions et associations européennes afin de les mettre en réseau accessible au public.
Les prochaines conférences de l’Institut auront lieu le 27 avril
– 16h30 : « Du jardin à la table et de la table au jardin » par Catherine Arminjon, Conservateur général du patrimoine
– 17h30 : « De l’Allemagne à l’Italie, voyage au pays des Théâtres de Verdure » par Marie- Caroline Transy, historienne de l’art, et Nathalie de Vernon, paysagiste et historienne des jardins, du réseau des Théâtres de Verdure.
www.europeangardens.eu

BIBAGRI est la Bibliothèque historique du Ministère de l’Agriculture. Riche de vingt-trois mille cinq cent volumes dont les plus anciens datent du XVIIe siècle, elle est un patrimoine d’exception mais aussi un magnifique outil de recherche. En septembre 2004 le Ministère a décidé de la confier à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, CNRS Université de Caen, Normandie. Conçu comme un outil de travail et alimenté par des achats, des dons et de dépôts depuis le règne de Louis XV, ce fonds est constitué d’ouvrages et de revues en lien avec les thématiques agricoles et rurales. En outre le fonds a trait à de multiples disciplines : histoire, géographie, économie, sciences vétérinaires, droit, botanique, littérature, sciences politiques, zoologie… Un formulaire de recherche accessible sur le portail documentaire du SCD de l’Université de Caen permet d’interroger le catalogue : www.unicaen.fr/mrsh/bibagri2

À Chamalières sur Loire, le jardin médiéval vient de renaitre. Les édifices du prieuré Saint Gilles de Chamalières sur Loire datent des XIème et XIIème siècles. Des sondages et la prospection radar ont été effectués afin de permettre la réalisation d’un jardin, au départ rural, en phase avec le prieuré des origines, mais aussi pour en savoir plus sur l’histoire de cet édifice. Sur les conseils de la DRAC, cette réhabilitation paysagère et patrimoniale a été enrichie d’une muséographie qui permet d’identifier les plantes du jardin et de raconter l’histoire du prieuré. Soixante et onze différents végétaux ont été introduits dans ce jardin.

Vous cherchez des idées pour votre jardin ? Voici un site ayant pour but de référencer et présenter les sites végétalisés, photographiés par les internautes (échanges d’idées de décoration et d’aménagements du jardin et de lieux à visiter). www.beauxjardinsetpotagers.fr

Le Louvre a consacré une journée au paysagiste Pascal Cribier, qui nous a quittés en 2015. « Dans les pas d’un jardinier » est maintenant en ligne
www.louvre.fr/pascal-cribier-dans les-pas-d-un-jardinier-0

La mise en ligne des captations vidéo de la journée d’étude « Restitution de jardins disparus avec les cas de la Venaria Reale et du château de Chambord » qui s’est tenue le mercredi 11 avril 2018 à l’INHA est accessible grâce à ce lien : https://www.jeanfrancoiscabestan.com/restitution-de-jardins-disparus-venaria-reale-et- chambord-videos.php

 

Manifestations

La première grande Fête des Plantes aux Jardins de La Croze à Billom dans le Puy de Dôme, propriété de Marie-Laetitia et Jacques Bataille membres du CPJA, aura lieu les 20 et 21 avril. Le thème, « Art de vivre et Jardin », permet de présenter végétaux, objets de décoration pour le jardin et la maison, artisanat, art, produits gastronomiques, animaux, etc. http://www.jardinsdelacroze.com/la-fete-des-plantes – Entrée 3€

Pour la septième année Le Domaine Royal de Randan ouvrira ses portes le samedi 27 et dimanche 28 avril 2019 avec son salon RANDANPLANTS consacré à l’aménagement et décoration du jardin. Cette manifestation ouvrira la saison des visites 2019. Vous y trouverez pépiniéristes proposant des variétés originales et rares, paysagistes avec animation d’ateliers pratiques, des stands d’outillage manuel, de mobilier de jardin, clôtures, pierres taillées st sculptées, jardinières, pergolas… sans oublier une librairie spécialisée. http://amisdomainerandan.org/activite/7e-randanplants – Entrée 3€

La vingt neuvième fête des plantes de Jenzat (Allier) aura lieu les 6 et 7 avril 2019.Vous y trouverez des conseils de culture donnés par Les Jardiniers du Bourbonnais, les Amis des Arbres de Vichy et les Croqueurs de Pommes de l’Allier, des plantes rares et de collection, de l’artisanat d’art, des produits naturels et régionaux, une librairie… Attention, le samedi ouverture seulement à partir de 13h30. http://comitedesfetesjenzat.fr/fete-des-plantes/
Entrée + de 16 ans 3€

L’incontournable fête des plantes de printemps de Saint Jean Beauregard aura lieu les 12, 13 et 14 avril et fêtera ses 35 ans. Le parrain d’honneur sera Patrick Blanc – célèbre dans le monde entier à la fois comme formidable découvreur de plantes sur le terrain mais aussi comme l’inventeur du mur végétal. Deux cents cinquante professionnels d’exception, de l’horticulture et de l’art de vivre au jardin, seront présents.
Entrée : normal 14€ – réduit 11€* – Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Comprenant le droit d’entrée, les conférences et les animations, les ateliers pour enfants, la visite du jardin, la consigne et le transport des plantes jusqu’à la sortie

Vite ! L’exposition « Forêts verticales et métropoles biodiverses. Stefano Boeri Architetti » se tient jusqu’au 13 avril 2019 au CAUE Rhône Métropole. Stefano Boeri, architecte Milanais, nous fait partager au travers de cette exposition sa vision prospective d’une architecture et d’un urbanisme durable. Face à un double constat, le changement climatique et l’accroissement de la population mondiale, il partage sa vision du monde à travers les transformations de plusieurs villes qu’il cherche à rendre plus soutenables et respirables.
CAUE Rhône Métropole – 6bis, quai Saint-Vincent 69001 Lyon.

 

Vous désirez figurer dans nos pages « Infos » ? Facile !
Écrivez à Marie-Jacqueline d’Hérouville : mj.dherouville@gmail.com

N’oubliez pas de vous connecter sur le site du CPJF www.parcsetjardins.fr où vous trouverez toutes les informations relatives aux associations de jardins

M-J d’H.
Feuille de Charme n°23